Les dernières actualités

30
Nov 2012

Le Cambodge et la scolarité

KEP Children

Plus de deux décennies de guerre ont profondément marqué le pays, non seulement en l’appauvrissant, mais en mettant à terre son capital humain. Le Cambodge présente encore aujourd’hui un fort taux de pauvreté. Il est passé de 45% à 32% en 10 ans et il reste marqué par de profondes inégalités. La croissance économique enregistrée ces dernières années n’a eu qu'un impact limité sur le taux de pauvreté et les inégalités ont même eu tendance à augmenter.

 

- 31% de la population vit avec moins de 1USD par jour

- 45% de la population a moins de 15 ans.

- 80% des enfants de moins de 15 ans sont scolarisés et seulement 25% continuent leurs scolarité au-delà du baccalauréat.

 

Durant la guerre, le corps enseignant a été la première cible des khmers rouges, l'objectif étant d’éradiquer toute connaissance.

 A la fin de la guerre, le Cambodge manque donc cruellement de professeurs et les rescapés hésitent  à revendiquer leurs compétences.

De nos jours, les enseignants retrouvent doucement leurs lettres de noblesse mais sont souvent dans l’obligation de cumuler plusieurs emplois dans la mesure où leur salaire mensuel n’excède pas 90$.

 

En théorie les enfants de moins de 15 ans ont l’obligation d’aller à l’école, cependant elle n’est pas tout a fait gratuite (frais scolaire, frais de transport...), une sélection se fait donc automatiquement.

Le gouvernement Cambodgien a adapté le rythme scolaire en tenant compte des contraintes familiales qui pésent sur certains enfants. Il arrive en effet qu'ils doivent travailler ou participer au tâches domestiques. Les cours ont donc lieu le matin de 7h à 11h ou l’après midi de 13h à 17h).

Malgré cela, pour les familles les plus pauvres, le travail des enfants reste souvent prioritaire au détriment de la scolarité.



Commentaires pour "Le Cambodge et la scolarité"


‹ Retour aux actualités